Il y a des jours comme ça...

17/03/2020

...où on se lève bien plus tard que ce qu'on voulait, où rien n'est prévu, où rien n'est structuré. La maison est un capharnaüm, les enfants se lèvent ronchons. Les propriétaires d'un spécimen adolescent savent que l'ado qui n'a pas assez dormi (ndlr: qu'on a réveillé avant onze heures) s'apparente à un Koopa Senior (le truc plein de pics dans Mario Kart).

Bon...les ados sont levés tant bien que mal, avec le plus de douceur possible (mouais...), et globalement chacun casés devant leurs cours de langues skype (prévus, mais on avait oublié l'heure…)

Le petit dernier réclame un gâteaaauuuuu. Je lui réponds qu'il en a déjà eu un hieeeeer (car oui, j'initie très tôt mes enfants à l'art de la rhétorique…). Une amie m'appelle pour partager le même désarroi que moi. On se rassure mutuellement. Le petit dernier finit par accepter un œuf à la coque, on déjeune avec les frères. Et la moitié de la matinée est déjà écoulée. Tant pis. Aujourd'hui, on improvise!

En un laps de temps d'une heure, une idée arrive, puis une autre. Sans avoir prévu quoique ce soit, une classe virtuelle de maths s'organise pour le cadet et deux amies qui sont dans le même degré que lui, supervisée par une Supermamy-prof-à-la-retraite qui partage son expérience et sa bienveillance avec les trois ados. C'est bien, les supermamy. 

Ensuite, chacun a droit a son cours d'instrument par skype, avec un montage improbable (et bricolé) mais permettant néanmoins d'offrir un son acceptable.

Le petit dernier a surtout vaqué à ses occupations, avec un jeu de logique mathématiques pioché dans un fichier de maths 3P (Corome) récupéré du grand frère et qu'on a trouvé sympa. Quand je vous dis que cette journée, c'était à l'impro... Puis, il est rapidement retourné à ses legos. Pour demain, on prépare une activité (moi qui n'aime pas trop bricoler…). On vous dira ce que ça donne!