Et les langues dans tout ça?

01/04/2020

Je l'avoue, cela a été l'une des premières questions que nous nous sommes posées en optant pour l'école à la maison: comment poursuivre l'étude d'une langue étrangère? comment, en tant que parent, épauler son enfant dans cet apprentissage alors que l'on n'y est pas formé et que l'on a sûrement oublié le peu que l'on savait?

Il nous a paru primordial d'assurer le contact régulier de nos enfants avec la langue orale, parlée, entendue. Nous avons opté pour des cours par skype réguliers avec italki dont je parle également dans les ressources. Mais nous avons aussi sollicité nos connaissances ou d'anciens professeurs dont on a apprécié la pédagogie. Cela permet au parent de déléguer ce rôle pédagogique tout en assurant une prise en charge individuelle et donc grandement privilégiée.

Mais surtout, ce fut l'occasion de s'interroger sur la manière dont on apprend une langue sans être en immersion réelle: le rapport affectif que l'on développe avec l'objet d'apprentissage semble primordial. Si les bases théoriques et l'apprentissage du vocabulaire sont importants, ils ne font pas toujours sens pour l'enfant, qui n'a pas choisi de s'y atteler. C'est l'occasion, à la maison, de prendre le temps d'aborder les choses différemment, et avant tout, en se demandant ce qu'aime l'enfant. Je ne m'attarderai que peu sur les ressources pour l'anglais: en effet, l'accès à la langue est beaucoup plus aisé pour nos Millenials et son apprentissage en devient parfois presque spontané. Pour l'allemand, c'est autre chose...

  • Si comme les miens, votre ado est féru de youtubers, de parcs d'attraction, de musique...incitez-le à chercher des ressources du côté des homologues anglophones ou germanophones! franchement, il y en a! évidemment, c'est du langage courant et on ne comprend pas tout...mais on entend l'accent, la prononciation et l'on s'immerge dans une "vraie" langue et non des idiomes souvent déconnectés de la réalité, finalement...
  • Les séries Netflix sont une source inépuisable et encore plus regardées en V.O avec la traduction (ou le sous-titrage VO pour les plus motivés). Il y en a même en allemand, mais elles sont souvent pour les plus grands...

  • Les karaokés, les paroles de chansons, sont un excellent moyen d'apprendre...toujours selon le choix de l'enfant (essayez donc de lui imposer une chanson qui ne lui dit rien, vous verrez...)

  • pour les plus jeunes, la chaîne d' Andrea Thionville  propose des dessins animés un peu naïfs mais pratiques sur le côté répétitif...et il y a même des révisions de grammaire...sympa, la grammaire en dessins animés! 

  • pour les parents, un tour sur le site du Goethe Institut offre des articles intéressants sur la culture en Allemagne. Il permet aussi d'avoir quelques repères sur les acquis européens attendus (et utiles!)